RAZMIŠLJAJTE O SIGNALIZMU
Home Miroljub Todorović Kontakt Virtuelna galerija Linkovi
Miroljub Todorović


Bibliografija
Poezija
Proza
Eseji i polemike
SIGNALISM IN ENGLISH
Intervju
O delu
ZA ČITANJE
Stoleće signalizma
Signalizam - Savremenik
Vidici SIGNALIZMA
Posebna biblioteka PB 19
Signalizam - Književnost


Uzajamni katalog
Virtualna biblioteka Srbije



Les sauterelles

Mon arrivée
N'a troublé que les sauterelles jaunes et vertes
D'une taille inimaginable
S'emparant de la collante lumière matinale
Avec leurs pattes arrière
Elles fabriquaient très habilemet
Des barricades
Avec d'innombrables cubes de quartz
En me fermant l'accès
Vers le centre de la planète

L'intempérie

Les étoiles fondaient. C'est leur pouvoir d'être
excitantes. Je regardais somnolent à travers une fleur :
les étoiles fondaient goutte à goutte. Dans l'atmosphère
se répandaient les odeurs désagréables du liquide des étoiles.
Une grande intempérie galactique s'approchait.
Des fleurs jaunes et blanches poussaient dans l'Espace.
L'inquiétude des animaux mettait en garde contre
le danger. Des nuées des sauterelles quittaient
la planète. Les fourmis pénétraient profondément
vers le noyau de la planète. Des nuages d'oiseaux ont éteint le Soleil.
Les intestins des bêtes qui ont bu un peu de liquide
parfumé des étoiles brûlaient. Elles hurlaient douloureusement
dans l'obscurité. Le feu se propageait d'abord par leur
circulation sanguine à travers tout le corps. Le coeur
explosait de la manière la plus forte. Il s'envolait dans l'Espace
comme une boule de feu et éclairait la planète pendant quelques instants.


L'oeuf

Sur la feuille d'une plante de couleur cuivrée
Un papillon a posé un oeuf
De la taille d'un oeil humain.
Cet oeuf est une petite planète
Qui se réveillera
Dans trois années-lumières.
Ensuite ainsi réveillée
Elle tournera autour d'une fleur
Comme autour de son Soleil.



Les métaux

J'ai écouté la respiration des métaux
Elle ressemble à la respiration des bêtes

*

Le métaux ont guerroyé avec l'air
Ils se déplaçaient dans des galeries souterraines comme des taupes
En minant la stabilité de la planète
L'air pénétrait à travers les fissures sur la croûte
Et les attaquait en essayant de provoquer
Des changements chimiques dans leur nature
Ils l'avalaient goulûment
Et le digéraient ensuite pendant longtemps

L'eau

L'eau pénétrait de l'est et de l'ouest
Comme si elle voulait démontrer qu'elle est la matière
Dont l'Univers est fait.
Au début j'en riais.
Je respirais l'air. Je marchais sur l'étroite
Ceinture de la planète qui n'était pas inondée
Je chassais dans les forêts.
Des fruits tombaient des branches des arbres
Dans la haute herbe et se cachaient
Devant les yeux avides des sauterelles.
Les étoiles brillaient mystérieusement
Dans l'Espace et me parlaient des chemins
Galactiques. A cette époque j'adorais le feu.
Je lui ai sacrifié le sang de mes filles.
Il ne s'éteignait jamais devant
Mes tentes. Le soir il m'imprégnait
Les os avec sa chaleur.
L'eau continuait de pénétrer.
Je commençai à penser à elle de plus en plus souvent.
Je ne riais plus. Je voyais
Son visage avide et j'ai pris peur.
Elle a submergé la terre et les forêts, elle a noyé
Les bêtes. Ensuite, elle a commencé à remplir
L'atmosphère. J'étais impuissant.
A la fin elle a recouvert les étoiles et éteint
Le Soleil. Tout mon être était à présent
Préoccupé par l'eau.

(Du poeme ‘’Planete’’, 1960 – 1963)


QUAND JE FERAI PARTIE DE L'EQUIPE
NATIONALE ANGLAISE DE FOOTBALL

quand je ferai partie de l'équipe nationale anglaise
de football avec trois organes transplantés
du même donneur je vous prie
de me libérer de mon rhume je passerai mes vacances
à la montagne comme à l'académie
médico-stomatologique et que l'histoire de l'humanité
reste marquée des cicatrices je découvrirai
la formule pour tout et pour tout le monde avant d'arriver
à copenhague sur une roue en bois
et dans les cages en verre commenceront à chanter
les crocodiles muets comme des grillons sur la braise
et quand je m'arrangerai avec la brosse
du ramoneur et le chou-rave d'hiver
dans mes poches excusez-moi d'être obligé
de vous écrire ainsi je deviendrai un cheval
rouge dans un cendrier en or je n'ai pas besoin
de boîte d'aspirine ne me débranchez pas
l'électricité je connais ces sociétés
féériques dans des corsages violets
seulement je ne sais pas rêver
de neuf mille abeilles sur une fleur
de pissenlit

EMBRASSEZ-MOI AU DERRIERE

embrassez-moi au derrière à travers une carotte
verte
je suis sociable dans un bus vide comme chaque
animal qui a des sabots la vie continue de s'écouler et
la responsabilité politique peut-être un hibou à l'église qui donc
mangerait de cette charogne avec réputation internationale
la confiture de coings dans mes mains et alfred hitchkock
bien que mineur avec une ombrelle et en culottes courtes
embrassez-moi dans le disque d'électrophone après trois
ans de pause pendant que je cours après les papillons de ma
maitresse sur toutes les routes d'europe je passerai mes vacances
au groenland avec brigitte bardot avec l'aide
du bureau pour la recherche d'emploi je suis toujours au centre
d'attention cela me vexe avec mes pantoufles
roses et mon système nerveux fragile
arrêtez-moi je suis faust et ne mangez pas du pop-corn
à la première de mon drame pour bébés non-asphaltés


JE VEUX ETRE UN TAMBOUR

je veux être un tambour les cils artificiels
sont à la mode
réveillez-vous car vous aurez des désagrements
avec vos organes de digestion
niagara a retravaillé
à bas l'europe
vive l'expédition antarctique japonaise
acceptez-vous la mode contemporaine
la femme tend toujours la main la première
efforcez-vous à exclure les pensées de votre tête
la vie dans les bordels n'est pas partout la même
que veut moscou de pékin
ça ne vous dérange pas trop
le champ magnétique de la terre a la forme d'une comète
j'adore les manteaux en poil de chameau
un fil de votre bas nylon a pété
reposez-vous sur les matelas de tchang-khai-chek
en buvant de l'huile de ricin

N'ACHETEZ QUE DE LA POESIE SIGNALISTE

dans chaque maison, hall, établissement !
du nouveau sur le marché yougoslave !
l'industrie de la poésie déjà connue
"miroljub todorovic" a commencé
la production (la fabrication)
de textes poétiques les plus modernes.
il s'agit de poésie d'une grande qualité
qu'on peut lire, regarder,
écouter, y ajouter des dessins, exposer,
urler dans les meetings, citer,
réproduire dans des manuels, poser
sur les murs, le parquet, le béton, les panneaux
publicitaires, les trains, les bateaux, les avions.
pour ces produits qu'on ne peut même pas
importer car ils sont rares dans le monde
règne un énorme engouement
sur le marché yougoslave et les marchés étrangers.
les particuliers, les ménages, les hoteliers,
les établissements, les chemins de fer, l'industrie
automobile, les organisations s'occupant des études et des projets,
les maisons d'édition et les cliniques peuvent dès ce mois-ci
chercher ce nouveau produit
la poésie signaliste.
le nouveau produit fabriqué
sur des appareils les plus modernes les ordinateurs
électroniques et avec l'aide des méthodes mathématiques
compliquées et des autres méthodes exactes
elle est d'une grande qualité et n'est pas plus chère
des produits déjà surannés et démodés du même type.

A TOUT MOMENT DE LA JOURNEE ET DE LA NUIT
VOUS ATTEND LE CHALEREUX MIROLJUB TODOROVIC

miroljub todorovic chasse les pigeons
sur les toits de san francisco
ne limitez pas l'augmentation de vos dépenses
pour miroljub todorovic
miroljub todorovic vous fait cadeau du monde entier
profitez des possibilités extraordinaires
de miroljub todorovic
pour attiser votre feu miroljub todorovic
votre ami et conseiller
miroljub todorovic
n'allez nulle part sans miroljub todorovic
cuisez miroljub todorovic finement coupé
miroljub todorovic à manger
miroljub todorovic pour l'industrie
miroljub todorovic pour les routes
feuille d'enquête :
avez-vous entendu parler de miroljub todorovic
l'avez-vous utilisé
êtes-vous content de miroljub todorovic
êtes-vous un acheteur potentiel
de miroljub todorovic
y a-t-il des miroljub todorovic tout frais
dans votre reseau commercial
miroljub todorovic suivant le procédé technologique
le plus moderne qui soit
nous récompensons les meilleurs acheteurs
de nos miroljub todorovic
contact rapide et plein succès commercial
avec miroljub todorovic
bientôt un nouveau super miroljub todorovic
sur le marché
miroljub todorovic correspond au goût
des millions de consommateurs
et vous aussi vous devez faire la connaissance
de nos miroljub todorovic
essayez miroljub todorovic
et vous serez enchantés
à tout moment de la journée et de la nuit
vous attend votre chalereux miroljub todorovic

MIROLJUB TODOROVIC PREND DES POSITIONS
EXTREMEMENT SUBJECTIVES

miroljub todorovic est un imposteur
miroljub todorovic est un anarcho-libéral
miroljub todorovic est une force
sociale retrograde
miroljub todorovic est un pamphlet
adroitement imaginé et dirigé vers un but
quels sont les fautes de miroljub todorovic
miroljub todorovic prend
des positions extrêmement subjectives
miroljub todorovic ne voit pas
que son combat ne mène nulle part
miroljub todorovic ne donne pas
des réponses précises à nos questions
miroljub todorovic a des approches différentes
à l'évaluation des problèmes
miroljub todorovic n'est pas auto-critique
dans son exposé
miroljub todorovic ne prend sur soi-même
aucune responsabilité
miroljub todorovic voudrait
que chacun devienne miroljub todorovic

REPANDONS NOS MIROLJUB TODOROVIC

nulle part comme ici je n'ai vu
tant de miroljub todorovic
tous les matins les miroljub todorovic
attellent huit chevaux rouges à un carosse
tous les après-midis les miroljub todorovic
font sonner les heures justes
cette nuit je me suis endormi dans la poche du pantalon
de mon miroljub todorovic
miroljub todorovic est invité
à prendre place dans les premiers rangs du combat
il est indispensable de distinguer
ce qu'est miroljub todorovic et ce qu'il n'est pas
la poursuite de la réorganisation de miroljub todorovic
aura pour résultat la stabilisation intérieure
miroljub todorovic n'abandonne pas
l'homme à lui-même
avec miroljub todorovic l'homme
ne se sent pas seul
il est clair que nous pouvons être
entièrement satisfaits de miroljub todorovic
miroljub todorovic agit
comme une force intégratrice puissante
répandons nos miroljub todorovic

(Des livres ‘’Kyberno’’, 1970. et "Le cochon est un bon nageur" 1971)

LA MERDE EST UN INSTRUMENT DE L'UNIVERS

approvisionnez-vous à temps avec de la bonne merde
à chaque occasion dans chaque maison
notre merde
crédits favorables pour l'achat de la merde
notre merde a été vérifiée
notre merde a subi un examen bactériologique
chaque année plus de quatre mille
nouvelles merdes
assurez votre merde
exigez exclusivement
de la merde dure
de la merde
contemporaine fonctionnelle et moderne
quel type de merde utilisez-vous
dans votre ménage
notre merde possède une tradition très riche
pour seulement cinq dinars vous recevrez
une merde unique dans une boîte en plastique
essayez la merde
et vous serez épatés
la merde pense à ses consommateurs
cinq ans de garantie pour la merde
nous récompensons les meilleurs acheteurs de nos merdes
cette année 500 millions de merdes
seront vendues
visitez le septième salon international de la merde
la merde locale peut-elle concurrencer les merdes
étrangères par sa qualité
qui est le plus grand producteur de merde

*
la merde est un miroir dans lequel
se voit le monde entier
la merde ne créé pas l'art
qui a déjà été créé
la merde est le metteur-en-scène de l'art futur
la merde est un instrument de l'univers
la merde est la cinquième puissance mondiale
la merde signera bientôt la convention
de non-prolifération des merdes nucléaires

JE SOUTIENS ABSOLUMENT LE POINT DE VUE DES MERDES

l'occident et les puissances stratégiques des merdes
la merde nourrit-elle l'europe
la merde est en soucis
en raison de la chute de sa popularité
un grand nombre de personnes discutent
en signalant la responsabilité des merdes
où était la merde
pendant les dicussions mettant en cause
la merdologie
la démagogie des merdes nous est déjà connue
la merde n'a jamais été passive
dans différents merdiers
la merde profite habilement de la situation
économique difficile
la merde est responsable des troubles
dans le pays
la merde peut-elle obtenir l'autonomie
la merde peut-elle former son gouvernement
ne s'agit-il pas ici des merdes
unitaristiques
le nationalisme des merdes a subi un échec
sur tous les plans
emmerdons cette merde trop merdeuse
je soutiens absolûment
les points de vue des merdes
il est évident que la merde
a été privée des droits de l'homme
ne permettons pas
la discrimination des merdes
toute attaque
contre l'intégrité de la merde
menace aussi ma propre intégrité

COUP DE FEU DANS LA MERDE

la merde voyage à l'occident
une merde en or
la merde dompteuse
la merde aux mains nues
le jour des vilaines merdes
la merde de feu
la merde à tout prix
la merde trouée
la merde qui n'a qu'un seul oeil
le coup de feu dans la merde

L'INTERPRETATION DES MERDES

je suis en faveur de la merde méthaphysique
la merde est un stile
la merde doit être légère
et lisible
à bas les merdes d'avant-garde
nous recherchons l'essence des merdes
la naissance d'une merdologie scientifique
qui est la chose cruciale
dans la théorie de la merdistique
la langue merdique est bien connue
d'après son tissage vocal
les formes des merdes sont arbitraires
le double caractère de la merde
la merde est un outil inestimable
le merdier ne connait pas de frontières
examinons la merde dans son intégrité
devant nous se trouve la merde historique
la merde baroque
la merde classistique
la merde romantique
la merde réaliste
la merde symbolique
la merde futuristique
la merde dadaique
la merde sur-réaliste
la merde signalétique
il est difficile d'apercevoir tous les problèmes
de la merdologie
nous devons élaborer de nouveaux merdiers
l'amour envers la merde
se transforme en passion
la valeur de la merde est profondément cachée
dans sa structure
le merdeux doit chercher
la valeur essentielle des merdes
la merde est-elle la cause
d'une aventure esthétique
l'emmerdement à la première personne
est-il une bonne méthode
examinons la valeur visuelle de la merde
la puissance de penser et la puissance d'emmerder
il est utile de consulter
la merde régulièrement
l'interprétation de la merde
la merde a-t-elle des limites
changeons la manière d'approcher la merde
la merde s'ouvrira à nous
il est clair que la merde pense dans des images
les nouvelles recherches sur la merde
la merde est-elle une chose du passé
la merde sans visage
quel est selon vous le comble d'emmerdements
quel est votre idéal merdique
quels sont les vertus de votre merde
quelles sont les fautes que vous pardonnez le plus souvent
à votre merde
quels sont les plus grands défauts de vos merdes
quelle merde désireriez-vous le plus avoir



LA MERDE AVEC DE LA CERVELLE

pétrir la merde
mais ne pas la sucrer

mettre de la cervelle
écrasée
dans de la merde
coupée

(Du poème "Merdier", janvier-février, 1970)



JESUS APPARAITRA SOUDAIN PARMI NOUS

rentrez votre oeuvre est terminée
troquez vos bombes pour les guitares
tchaïkovsky pour les rouges commissaires
sur l'east river
avec mon autorisation
au tarif réduit
pour l'importation des oranges israéliennes
nous sommes cloués aux poteaux
les tambours étouffés font couler des pluies
mais comme les vieux artilleurs
la tour eiffel en vente aux enchères
en présence des plus hauts
dignitaires des philipinnes
nous sautons pendant un après-midi
désoeuvré
avec des oeillets bleus dans l'oreille
sur nos propres jambes
et après huit jours
devant le parlement légal
du conseil de l'europe
sortira un serpent en rampant
le tigre se léchera les griffes
pendant que le matin
jette l'ancre de son bateau
un vieil homme que de différents
désagrements attendent
jésus apparaîtra soudain parmi nous
quand la porte sera ouverte
et dira : paix soit avec vous



JE SAIS QUE JE SUIS IMMORTEL

pourquoi les dinausaures sont-ils disparus ?

leur délai est expiré

pourquoi l'homme sage ne respecte pas
les quatre lois fondamentales ?

je l'ai frappé fort à l'oeil

pourquoi devrais-je vous faire confiance
quand vous avez une pèche
avec des feuilles roses ?

couchez-vous sur le dos
appuyez-vous sur vos coudes
aspirez l'air
avec les narines largement ouvertes
écoutez les battements du coeur
je sais que je suis immortel
et vous n'êtes pas un homme
qui aime vraiment
son ombre à midi
chaussé de pantoufles en feutre

SANS EGARD AU FAIT OU JE CREVERAI

sans égard au fait où je creverai
je lancerai le harpon sur la baleine blanche
et tous les soirs le ventre bien rempli
je vous assure je mordrai à l'oreille
la veuve civilisation

les politiciens aux crânes enfoncés
les revolutions parfumées sur les cuisinières
les marins les futurologues les estrades
plus jamais parfait
plus jamais au ciel


(Du livre ‘'Le soupe a la cervelle'', 1982)

 

L’AMANT DE LA TEMPETE


LA MAISON

les cercles de lumière au-dessus de nos têtes le papillon rouge s’envole de la bouche le sifflement du tourbillon terrestre les feuilles du chêne sous nos pieds nous sommes fatigués pour avoir marché débout d’un côté vers l’autre du lit de l’amour pardonne-nous Seigneur nous égouttons le miel amer des ruches tous les jours on intervertit nos paroles comment le supporter dans ce pays plein de braises où de méchantes araignées règnent le combat n’est pas encore terminé nous monterons enfin sur la colline déserte nous mettrons des pierres et du bois dehors et nous construirons notre maison

LA CREATURE

Je m’arrête. J’hésite. Quelque chose m’empêche de m’approcher de cette créature dont je n’aperçois la silhouette que de temps en temps dans l’obscurité. Elle est cachée derrière un gros rocher. Elle me jette un coup d’oeil furtif pendant un instant et se retire ensuite. Ses yeux brillent comme deux morceaux de charbon ardent dans la nuit noire. Son halètement, tout silencieux et son grondement à peine audible au début déviennent de plus en plus nerveux. Mon coeur est saisi par l’angoisse. Je mets mon doigt sur la détente et j’attends...

* * *

…je dis au devin ce MOT cristallin cherche son appui dans le CORPS et dans le sang de l’étoile elle enraye tu as allumé le feu dans la forêt enchantée devant les sources ASSOIFEES tu prononçais des MENSONGES terribles DORS maintenant fatigué comme un agneau sur le ciel du soir dans le BERCEAU de mousse et d’argile protégé par le VENT du sud....

* * *

… ses mots et ses mains sanctifiés par le sang elle se cache dans ton impatience fébrile dans le feu rose de l’étoile filante comme l’eau craintive pénètre à travers la vigne sauvage au-dessus des roches recouvertes des lichéns elle avale les amants fatigués les villes croisées dans le feu c’est la parjure celeste inscrite sur les bords du poème ...

* * *

LE ROI arrive en sautant à travers les petites mares les souches pourries et les pierres pointues prêt à rénoncer à sa couronne les espaces autour de nous sont envahies par la lumière blanche de la voie lactée un battement suspect du coeur et toi qui disparais à tout moment dans le désert vert d’un matin gris au croisement de l’existence et de l’inexistence je te salue histoire mélancolique persécutrice de chauves-souris et de peuples insoumis tu fuis vers l’éternité inquiète pleine de sang et de résurrections inattendues mes os et mes cendres dispersés par le vent du sud comme la sémence du paradis féconderont la terre dépeuplée les valées encaissées et les criques des fantasmes où règne un autre dieu ...

* * *

… LE BERCEAU tremble l’étoile muette du matin dans le sillon s’enfle la VOIE LACTEE fleurissante tissez-moi une literie avec le mot fragile de L’HESITATION du bruissant GERME DE LA VIE je sentirai comme le mois de mai le printemps ENCEINT de l’amant heureux en EXIL ...

* * *

… il se tenait débout au bout du petit sentier battu avant la levée du soleil enivré par l’odeur de la forêt avec les pieds mouillés par la rosée presque trop excité par ce qu’il ressentait et par ce qu’il voyait la langue confuse la barbe rousse et les cheveux qui lui couvraient presque le front et les yeux devant les contrées remplies d’un silence qui n’était coupé que par quelques cris d’oiseaux inquiets arrivant des vrilles et des buissons sur les bords des terrains vagues ou du coeur noir de la plaine d’où un ruisseau venait à sa rencontre, sans bruit, comme un serpent sillonnant dans l’herbe, en jouant avec les grumeaux de terre, le sable, les racines des arbres et les buissons, avec les dépouilles des insectes et les feuilles mortes, s’empressant d’atteindre la petite rivière sur le bord-même de la valée, là où l’attend le gouffre et l’apaisement la croissance de la force et la fratrie des poissons scintillants il se tenait débout tout seul comme un somnambule devant les entrailles ouvertes de la forêt muet dans le calme de sa prière sous le ciel et les étoiles qui s’éteignaient lentement l’une après l’autre...

LE SECRET

Nous colorons nos enfants avec des couleurs vives. Le vert. Le jaune. Le bleu. Sur tout le corps. Ils pleurent. Ils ont un pressentiment. Nous les prenons tendrement par la main, les tirons vers la pente raide du canyon et les jetons dans la rivière. La rivière mugit furieusement sous nos pieds. Elle est pleine de sang. Une épaisse écume rouge rebondit sur les rochers. Elle nous éclabousse les yeux. C’est un secret terrible.

L’AMANT DE LA TEMPETE

…me voilà AU MILIEU de la route avec des épines en cristal dans les yeux JE DORS dans le LIT nuptial à côté d’une maison SANS REZ-DE-CHAUSSEE qui n’a pas de mur ni de toit les étoiles roulent les PSAUMES de minuit dans le silence du vestibule du PARADIS s’arrête le passager clandestin PARTI A LA RECHERCHE du sanctuaire du corps L’AMANT DE LA TEMPETE ...

LA LANGUE

… c’est la braise dans notre oeil dans notre sang la lumière orange surgit du désert sous forme d’un geyser photonique elle conquiert l’univers étiré et immobile dans une connivence secrète avec les mots elle nourrit le feu sur le soleil déjà éteint et ta pensée ne dévient ni plus ni moins d’une machine astrale orientée vers la découverte des mondes oubliés dans le chaudron galaxique pour une raison inconnue d’énormes énergies se taisent comme les fleurs avant la tempête et tiens son oeil se trouve au-dessus de nous il loue notre pouvoir et abrite nos os du vent glacial des abîmes planétaires alors que toi tu ne capitules pas sous le poids du désespoir du temps dont la main tient nos jours montre-nous la flamme insatiable de ton poème des yeux innocents de l’astrologue envoûté se lèvent les vagues du grand océan elles innondent la planète dans leur fureur destructrice elles se lancent contre les montagnes et rasent les villes de la surface de la terre ce sont des paroles d’un insensé qui plante un couteau dans son propre ceour sans rendre des comptes à personne dompte-le transforme son sang en or sa force en sémence d’une langue future qui régnera sur l’univers ...

Miroljub Todorović

Copyright © - Miroljub Todorović - Sva prava zadržana.
Zabranjena je reprodukcija u celini i u delovima bez dozvole.